Centre bouddhiste Triratna de Paris

Puja pour Bhante

On Fri, 29 August, 2014 - 22:22
Ujumani's picture
Ujumani
Lors de la soirée de la Sangha, mercredi, nous avons fêté les 89 ans de Sangharakshita (avec un jour de retard), en faisant comme nombre de centres Triratna dans le monde une puja en son honneur.

Nous étions sept, et ce nombre était parfait puisque j’avais choisi pour thème la poésie de Bhante, et avais sélectionné sept de ses poèmes, chacun d’entre eux ayant une relation avec une partie de la puja. Chacun de nous en a donc lu un, au début de la partie concernée.

Nous avons aussi eu l’immense plaisir d’avoir un autel aussi beau et inspiré qu’inhabituel (Cf. photo). La semaine dernière, en effet, la soirée Sangha a été consacrée à la virya, l’énergie spirituelle, l’énergie dédiée au bien et, après avoir partagé sur ce thème, les trois participants (c’était les vacances…) ont eu l’idée inspirée de faire un autel qui représenterait cette énergie. Et bien sûr, ils sont passés de l’idée à la réalisation !

Je vous livre ci-dessous un des poèmes lus lors de la puja, en vous laissant deviner pour laquelle des parties je l’ai choisi…

Les ailes secrètes
Nous nous plaignons de notre faiblesse et pourtant
Nous ne voulons pas ouvrir nos ailes secrètes :
Le monde est sombre, car nous sommes aveugles
Face à la nature étoilée des choses.
 
Nous arrachons nos plumes aux couleurs irisées
Et avec leur beauté céleste nous tentons
De façonner des flèches nocturnes,
Puis gémissons « Hélas ! voler nous ne pouvons ! »
 
Nous marmonnons que tout n’est que poussière,
Ou bien d’un ton moqueur nous abordons les sages :
« Montrez-nous donc le Soleil qui brille au-delà
Du Voile » – et puis nous fermons les yeux.
 
Des forces d’en haut et des forces d’en bas
Dans leur quête de Vérité les hommes cherchent l’aide,
Se mettant au-devant de la Lumière
Et craignant l’ombre qu’eux-mêmes ont créée.
 
Ô ne te plains plus de ta faiblesse
Mais secoue et déploie tes deux ailes secrètes,
Et dis « Le monde est lumineux, car des choses
Nous entrevoyons la nature étoilée. »
 
Élève-toi avec tes plumes irisées
Et atteins la terre proche et lointaine où tous sont un,
Où la face de la Beauté est dévoilée
Et où chaque étoile deviendra un soleil.
Log in or register to respond