Espace Sangha de Paris

Quelques mots de l'ex présidente

On Sat, 2 March, 2019 - 07:23
Vassika's picture
Vassika

J’avais voulu écrire quelque chose tout de suite après notre belle cérémonie de passation le 27 janvier, mais je n’ai pas trouvé le moment, alors me voilà un mois après.

D’abord, mes remerciements du fond du cœur à Manibhadri pour avoir imaginé avec Vajrapushpa cette cérémonie non seulement belle mais pleine de signification, et de l’avoir conduite avec tant de sensibilité. Je l’ai vraiment vécue comme un moment important, un tournant dans ma vie et dans celle du Centre bouddhiste. Merci aussi à Laurie et à Laurence pour toute l’organisation et pour le bel autel, les ballons, etc. Et merci à tous ceux qui sont venus, de près ou de loin pour partager ce moment avec nous. Merci également pour tous les mots d’appréciation et pour la cagnotte, qui m’ont beaucoup touchée.

C’était, comme je l’ai dit, un moment très significatif pour moi que de lâcher cette responsabilité du Centre bouddhiste, après l’avoir portée pendant11 ans. En me préparant pour la cérémonie, j’ai regardé en arrière et j’ai pensé à toutes les personnes que j’ai vues venir et partir pendant ces 11 années. Et je me disais que c’est cela un Centre bouddhiste : C’est un lieu qui accueille des gens qui viennent et des gens qui partent, qui leur offre le Dharma et la Sangha, un lieu de pratique et d’amitié, un lieu de partage, où les gens peuvent grandir ensemble dans la lumière du Bouddha et de son éveil. Mon travail a été de chérir ce lieu, de le protéger et d’en prendre soin, pour assurer sa continuation et cultiver son ambiance de metta et de vérité. Ce n’est pas toujours facile, d’être celle qui reste alors que les gens viennent et partent, mais je me disais que le fait qu’un tel lieu existe est ce qui est de plus précieux dans ce monde de souffrance, où règnent l’avidité, l’aversion et l’ignorance, et que je n’aurais pas pu faire mieux avec ces 11 ans de ma vie.

Cependant, il est temps pour moi de passer à autre chose, de changer mon mode de fonctionnement et de développer d’autres aspects de ma vie, sans pour autant quitter le Centre bouddhiste (pour commencer je me consacrai au projet du nouveau Centre, dont vous allez continuer à entendre parler !). Et il est temps pour le Centre de se confier à d’autres mains, de se laisser guider par une autre inspiration. Et quelles meilleures mains, quelle plus belle inspiration que celles d’Aryanita ? Je suis tellement heureuse et reconnaissante qu’elle soit prête et partante pour prendre le relais que je lui passe en pleine confiance. Merci et sadhu, Aryanita !

Elle ne sera pas seule. Depuis plus d’un an maintenant, nous nous rencontrons toutes les 4 à 6 semaines, Ujumani, Aryanita et moi pour parler du Centre bouddhiste, pour partager notre vision, notre inspiration, nos espoirs et nos craintes, nos réjouissances et nos frustrations. Ces réunions sont une source de joie pour moi ; la joie du partage et du travail ensemble pour un but qui est plus grand que nous tous, un but qui nous réunit et qui nous tire ensemble vers l’avant et vers le haut.

Je vous invite tous à soutenir Aryanita dans cette responsabilité. Je vous invite à vous joindre à nous, à participer à cette joyeuse œuvre collective pour faire rayonner la lumière des Trois joyaux pour le bénéfice des Parisiens et du monde entier.

Log in or register to take part in this conversation

Responses

Sandra Meixner's picture

Merci Vassika pour ce partage et même si je n’étais pas là en personne pour la cérémonie  le 27/3/19, je l’étais avec le coeur ! J’ai médité le matin en me connectant à vous. Je te suis très reconnaissante pour tout ce que tu as apporté au CB Paris et surtout pour ta transmission du Dharma et tes enseignements qui m’ont bcp inspiré. Le centre, la sangha me manquent, et cela m’a fait très bizarre de retourner au CB samedi dernier (23/2)où j’étais de passage à Paris pour l’atelier de sophrologie d’Anne. Même si je suis loin, je reste fidèle à Triratna et j’ai une grande foi dans 3 Joyaux  et cela continue à m’aider dans les diverses épreuves que je traverse dans ma nouvelle vie ici. Sadhu ! Et bonne chance pour tes nouveaux projets et je te souhaite le meilleur à la nouvelle capitanine du navire : Aryanita que j’espère revoir à la retraite de St Cosme !

Avec plein de METTA, Sandra

Pavaka's picture

Vassika,

Je n’étais pas là ce 27 Janvier, mais j’étais avec vous tous du fond du coeur.

Merci Vassika d’avoir fait en sorte que le Centre bouddhiste soit là lorsque, il y a maintenant presque 10 ans, je me suis dit que ce serait bien de se rapprocher de bouddhistes, qui avaient sans doute, pensais-je à l’époque, de quoi m’inspirer, et surtout, de quoi faire entrer dans ma vie, petit à petit, des parcelles de réalité.

Quelle bonheur ce fût de pouvoir pousser la porte du centre de l’avoir fait vivre comme tu l’a fait vivre pendant toutes ces années, et d’en ressortir le baluchon débordant de metta et d’inspiration. J’ai adoré prendre ces bains de Dharma que tu donnaient chaque semaine.

Merci de nous de nous offrir sur un plateau toutes ces années que tu as passées à t’imprégner de Dharma, de la manière dont Bhante le voie.

Merci d’avoir pris en toute confiance pour la vie du centre, une année sabbatique.

Merci de t’être tant engagée dans le centre de Paris que l’on en arrive à oublier que tu es plutôt anglaise. Mais est ce encore bien vrai ? Anglaise, Française, je ne crois pas que cela compte vraiment. Bouddhiste sûrement.

Merci pour tout ce temps que tu as donné à la Sangha (et à moi en particulier) au travers du Dharma.

Merci, merci, merci , …, merci milles fois.

Sadhu ! Sadhu ! Sadhu !

Et merci encore de rester au centre tout en passant le chaiwomanship (pas tout à fait sûr que cela soit un mot bien anglican) à Aryanita.

Metta-bises à toutes les deux

Frédéric