Espace Sangha de Paris

Aryanita, la nouvelle présidente du Centre bouddhiste

On Sun, 27 January, 2019 - 16:49
Ujumani's picture
Ujumani

Après quelque 11 ans, Vassika cesse d’être la présidente du Centre bouddhiste de Paris, et Aryanita la remplace : nous avons été nombreux aujourd’hui au Centre bouddhiste à célébrer ce passage, venus de Bruxelles, d’Angleterre, du Bourget-du-Lac, de Clermont-Ferrand, d’Argelès, et bien sûr de Paris et de sa région - incluant des amis du Centre de longue date, y compris certains qui ne sont pas venus depuis longtemps. Et tous les membres du conseil étaient là, ainsi que Vajrapushpa, la “marraine” du Centre.

Nous avons commencé par un long moment de réjouissance en commun des Nombreux & Grands Mérites de Vassika, sans la clarté, la sensibilité, la vision, la générosité, la foi et l’engagement de qui le Centre ne serait pas le lieu d’accueil et de croissance qu’il est aujourd’hui pour la Sangha de Paris. Et Vassika nous a parlé de ce qu’avait été pour elle la présidence, et de ceux qui l’ont soutenue.

Puis, Vajrapushpa a parlé de ce qu’est être présidente, des qualités de clarté, de courage et de compassion nécessaires à ce rôle, et du fait qu’être présidente est bien plus qu’un rôle : c’est une pratique. Après cela, Ujumani a présenté Aryanita, et les qualités qu’elle apportera à sa présidence : sa clarté, sa sensibilité, son sens du “prochain pas” - le sien, dans sa pratique personnelle ; et celui des autres, qu’elle sait voir et inspirer -, et sa réceptivité, en particulier à la présence de son yidam, Ratnasambhava.

Puis le moment de la transmission rituelle de la présidence est venu : Vassika a déposé sur l’autel le bol utilisé pour sonner les méditations, qu’elle avait elle-même reçu de Varadakini, la fondatrice du Centre, et Aryanita l’a pris. Et l’univers a, nul doute, résonné des trois SADHU ! qui ont alors retenti dans la pièce.

Et, avant une puja en sept parties qui a clos la matinée, Aryanita nous a lu un beau texte parlant de ce qu’est son engagement d’être présidente.

Une chose n’a pas changé : le centre est sans nul doute entre de bonnes mains.

Tags: 
Log in or register to take part in this conversation

Responses

Pavaka's picture

Je mêle ma voix aux échos des sadhus lancés hier au travers de l’Univers.

SADHU ! SADHU ! SADHU !

Sandra Meixner's picture

Merci Ujumani pour beau partage ! Et, même si je n’étais pas présente en personne avec vous hier dimanche 27/1/19 car trop loin, je l’étais avec mon coeur. J’étais connectée hier matin à vous par la méditation, notamment à Aryanita et Vassika par METTA.  Moi aussi, je me réjouis de toutes les belles qualités mentionées de Vassika car en effet sans elle le CB de Paris n’aurait pas pu continuer à exister après le départ de Varadakini. Donc, je suis très reconnaissante. Et, comme tu as si bien écrit, le centre est entre de bonnes mains avec la nouvelle présidence d’Aryanita ! Avec plein de metta, Sandra

Acalagita's picture

Merci Ujumani pour ce témoignage visuel et en mots, merci à Manibhadri et à Vajrapushpa pour avoir imaginé et conduit cette belle cérémonie, merci à Laurence et Laurie pour l’organisation, l’autel, les fleurs… et aussi merci aux deux beaux joyaux Vassika et Aryanita.

Nous étions nombreux et beaucoup ont eu l’occasion de se réjouir de Vassika, il aurait fallu encore plus de temps pour que tout le monde s’exprime. Ainsi je ne l’ai pas fait et pourtant… Si Vassika n’avait pas été là il y a 15 ans environ j’aurais quitté le Centre quand Varadakini est partie de Paris. C’est Vassika qui m’a fait découvrir ce qu’est le Joyau de la Sangha, l’amitié spirituelle verticale mais aussi horizontale et dans toutes ses dimensions. Avec gratitude, Sadhu chère Vassika. Acalagita

PS : Merci également aux photographes

Vassika's picture

J’avais voulu écrire quelque chose tout de suite après notre belle cérémonie de passation le 27 janvier, mais je n’ai pas trouvé le moment, alors me voilà un mois après.

D’abord, mes remerciements du fond du cœur à Manibhadri pour avoir imaginé avec Vajrapushpa cette cérémonie non seulement belle mais pleine de signification, et de l’avoir conduite avec tant de sensibilité. Je l’ai vraiment vécue comme un moment important, un tournant dans ma vie et dans celle du Centre bouddhiste. Merci aussi à Laurie et à Laurence pour toute l’organisation et pour le bel autel, les ballons, etc. Et merci à tous ceux qui sont venus, de près ou de loin pour partager ce moment avec nous. Merci également pour tous les mots d’appréciation et pour la cagnotte, qui m’ont beaucoup touchée.

C’était, comme je l’ai dit, un moment très significatif pour moi que de lâcher cette responsabilité du Centre bouddhiste, après l’avoir portée pendant11 ans. En me préparant pour la cérémonie, j’ai regardé en arrière et j’ai pensé à toutes les personnes que j’ai vues venir et partir pendant ces 11 années. Et je me disais que c’est cela un Centre bouddhiste : C’est un lieu qui accueille des gens qui viennent et des gens qui partent, qui leur offre le Dharma et la Sangha, un lieu de pratique et d’amitié, un lieu de partage, où les gens peuvent grandir ensemble dans la lumière du Bouddha et de son éveil. Mon travail a été de chérir ce lieu, de le protéger et d’en prendre soin, pour assurer sa continuation et cultiver son ambiance de metta et de vérité. Ce n’est pas toujours facile, d’être celle qui reste alors que les gens viennent et partent, mais je me disais que le fait qu’un tel lieu existe est ce qui est de plus précieux dans ce monde de souffrance, où règnent l’avidité, l’aversion et l’ignorance, et que je n’aurais pas pu faire mieux avec ces 11 ans de ma vie.

Cependant, il est temps pour moi de passer à autre chose, de changer mon mode de fonctionnement et de développer d’autres aspects de ma vie, sans pour autant quitter le Centre bouddhiste (pour commencer je me consacrai au projet du nouveau Centre, dont vous allez continuer à entendre parler !). Et il est temps pour le Centre de se confier à d’autres mains, de se laisser guider par une autre inspiration. Et quelles meilleures mains, quelle plus belle inspiration que celles d’Aryanita ? Je suis tellement heureuse et reconnaissante qu’elle soit prête et partante pour prendre le relai que je lui passe en plein confiance. Merci et sadhu, Aryanita !

Elle ne sera pas seule. Depuis plus d’un an maintenant, nous nous rencontrons toutes les 4 à 6 semaines, Ujumani, Aryanita et moi pour parler du Centre bouddhiste, pour partager notre vision, notre inspiration, nos espoirs et nos craintes, nos réjouissances et nos frustrations. Ces réunions sont une source de joie pour moi ; la joie du partage et du travail ensemble pour un but qui est plus grand que nous tous, un but qui nous réunit et qui nous tire ensemble vers l’avant et vers le haut.

Je vous invite tous à soutenir Aryanita dans cette responsabilité. Je vous invite à vous joindre à nous, à participer à cette joyeuse œuvre collective pour faire rayonner la lumière des Trois joyaux pour le bénéfice des Parisiens et du monde entier.